Société Thaïlandaise

Le pays du Sourire

Vous l’avez très certainement déjà relevé, la Thaïlande est souvent appelée le Pays du Sourire. Ce surnom n’est vraiment pas volé puisque les Thaïlandais ont élaboré un véritable art de la communication non verbale basée sur le sourire, ou plutôt les sourires.
En effet, au Siam, un sourire peut avoir une multitude de sens en fonction de l’expression faciale (bouche, yeux, nez…) qui l’accompagne et du contexte dans lequel il est adressé. Loin de ne signifier que le bonheur ou la satisfaction, ce dernier peut tout aussi bien exprimer l’excuse, la gêne, la frustration ou encore l’agacement.

Pecher en Thailande - Peche sportive Thailande
On peut distinguer 13 principaux sourires au Siam dont vous trouverez la liste juste en-dessous. Rodés à cette communication non verbale à part, les Siamois sont capables de les délivrer quasiment sur commande. Essayez d’en faire de même et vous vous rendrez rapidement compte que cela est presque impossible.
Yim thang nam taa le sourire de joie extrême thaï qui appelle les larmes du bonheur.
Yim thak thaai le sourire de politesse qui est adressé aux personnes que l’on ne connait pas ou peu.
Yim cheun chom le sourire d’admiration siamois.
Fuen Yim ce sourire est adressé à celui qui fait une blague pas drôle, par politesse.
Yim mee lessanai (alias le bar girl smile) : le sourire thaïlandais qui dissimule une mauvaise intention ou un plan machiavélique.
Yim yaw ce sourire local signifie « tu vois, je te l’avais bien dit ! ».
Yim yae-yae le sourire de résignation face à l’adversité. En somme l’expression du fatalisme à la thaïlandaise.
Yim sao il s’agit du sourire de tristesse des Thaïlandais.
Yim haeng le sourire gêné (typiquement de celui qui doit vous rembourser mais ne le peut pas).
Yim thak thaan le sourire de désapprobation en Thaïlande.
Yim cheua-cheuan le sourire du vainqueur au vaincu.
Yim soo ce sourire est celui de la personne s’apprêtant à affronter l’impossible, la tête haute.
Yim mai awk le sourire forcé, sans motivation.

La musique traditionnelle thaïlandaise

Pecher en Thailande - Peche sportive Thailande

La musique traditionnelle en Thaïlande compte trois grands types d’orchestres aux fonctions bien spécifiques:
Piphat est un orchestre de musique classique se produisant typiquement à la cour et dans les théâtres huppés.
Khruang Sai est un ensemble plus populaire que l’on retrouve dans les villages du Siam.
Mahori est un orchestre féminin composé de courtisanes thaïlandaises.

Songkran : le nouvel an Bouddhique ou Festival de l’eau

Le nouvel an bouddhique, aux alentours du 13 au 15 avril, est l’une des fêtes les plus importantes de Thaïlande puisqu’elle marque le début de l’année d’après le calendrier lunaire. La veille de Songkran, est synonyme d’un jour des plus chauds de l’année. Les Thaïlandais aspergent les bouddhas d’eau avec vénération mais également leurs amis, la croyance voulant que l’eau éloigne la malchance et purifie. On assiste à de véritables batailles d’eau dans les rues. On verse aussi de l’eau parfumée sur les mains des aînés. Songkran est fêté à travers tout le pays, et particulièrement à Chiang Mai et à Phra Praokong, dans la banlieue de Bangkok.

La boxe thaïlandaise

Pecher en Thailande - Peche sportive Thailande

La boxe thaïlandaise – ou Muay Thai – est le sport de combat national en Thaïlande. Sa popularité ne se limite pourtant pas aux frontières du Pays du Sourire puisque ce sport de combat est très largement pratiqué partout dans le monde et jouit d’une popularité toujours croissante. Dans cette discipline, les combattants sont autorisés à faire usage de leurs pieds, poings, coudes et genoux pour infliger des coups à leur adversaire.
Un affrontement se compose de cinq rounds de trois minutes durant lesquels deux combattants s’affrontent sur un ring. Les juges sont au nombre de trois. L’un se trouve sur le ring avec les boxeurs alors que les deux autres observent le match depuis l’extérieur. En principe, chacun des combattants dispose de deux coachs habilités à lui prodiguer soins sommaires, massages et conseils entre chaque round.
Il est à noter que les combattants sont communément divisés en catégorie de poids. Un combat se remporte soit par cumul de points, soit par KO technique soit par KO.