Temples

Introduction aux wats

On compte près de 27 000 temples ou wats en Thaïlande répartis sur l’ensemble du territoire national. Historiquement, ces wats tiennent une place très importante au sein des communautés siamoises et accueillent un grand nombre d’activités essentielles à la vie sociale telle qu’elle est traditionnellement envisagée.
Bien que le wat soit en première instance une institution bouddhiste, il n’est pas rare d’y retrouver des éléments de croyances hindouistes ou animistes caractéristiques de l’identité du bouddhisme en Thaïlande.
Les différents édifices d’un temple siamois sont communément recouverts d’éclats de verre colorés dont la fonction première n’est pas la décoration mais la protection contre les esprits malins. D’un point de vue pratique voilà comment cela fonctionne: l’esprit malin s’approche du temple, aperçoit son reflet dans les éclats de verres et, terrorisé par sa propre vision, prend la fuite sans demander son reste.
Un temple bouddhiste ne serait pas un temple bouddhiste sans son cortège de statues du Bouddha ! Vous en découvrirez de toutes les tailles et réalisées dans tous les matériaux possibles et imaginables: un vrai régal pour les amateurs du genre car les artistes derrière ces représentations sont (ou étaient) généralement très talentueux.
Dans un temple thaïlandais, la statue principale du Bouddha accueille de nombreuses donations: il peut s’agir de fleurs, d’arbres à billets ou encore de feuilles d’or apposées sur la statue en guise d’offrande.

Pecher en Thailande - Peche sportive Thailande

Structure typique d’un temple thaïlandais

Le viharn, cœur symbolique des wats

Du point de vue architectural, le temple thaïlandaïs traditionnel est un ensemble de bâtiments religieux qui s’organise autour d’un édifice central appelé viharn. Ce dernier abrite une statue du Bouddha, généralement orientée vers l’Est et faisant face à un grand espace destiné à accueillir les croyants. C’est ici que les locaux viennent prier et consulter les moines.
Les murs des temples en Thaïlande sont décorés de peintures murales représentant la vie du Bouddha et / ou d’une quelconque légende locale ayant trait au bouddhisme.
Durant les périodes de festivals religieux ou d’activités ayant pour but de faire les mérites, les wats deviennent de formidable lieux de vie où Siamois de tous âges se rencontrent et échangent.
Il est important de noter ici que, dans la grande majorité des cas, visiter un temple siamois en tenue légère et / ou décontractée est très mal perçu: ici, le respect est de mise et cela commence par un accoutrement sobre.

Les chedis, gardiens des reliques du temple

A proximité du viharn, vous trouverez les chedis (ou stupas). Ces édifices coniques, généralement peints en blanc et or, abritent souvent des reliques du Bouddha ou les cendres de quelques leaders religieux de renom.

Le hall d’ordination, centre névralgique des cérémonies religieuses

Le hall d’ordination des temples thaïlandais est, quant à lui, baptisé bot. C’est là que les jeunes novices prononcent leurs vœux lorsqu’ils embrassent, pour un temps ou pour la vie, la vie de moine. D’autres cérémonies religieuses sont également susceptibles de s’y tenir. Vous remarquerez que la zone du bot est traditionnellement marquée par huit pierres noires.

Représentations bouddhistes au sein des wats

Les différents édifices d’un temple siamois sont communément recouverts d’éclats de verre colorés dont la fonction première n’est pas la décoration mais la protection contre les esprits malins. D’un point de vue pratique voilà comment cela fonctionne: l’esprit malin s’approche du temple, aperçoit son reflet dans les éclats de verres et, terrorisé par sa propre vision, prend la fuite sans demander son reste.
D’autres représentations de monstres sont également présentent dans l’enceinte du wat pour le protéger des mauvais esprits. Vous remarquerez notamment des sculptures à l’image du Nâga, ce serpent géant à plusieurs têtes qui protégeait le Bouddha durant ses médiations.
Enfin, un temple bouddhiste ne serait pas un temple bouddhiste sans son cortège de statues du Bouddha ! Vous en découvrirez de toutes les tailles et réalisées dans tous les matériaux possibles et imaginables: un vrai régal pour les amateurs du genre car les artistes derrière ces représentations sont (ou étaient) généralement très talentueux.
Dans un temple thaïlandais, la statue principale du Bouddha accueille de nombreuses donations: il peut s’agir de fleurs, d’arbres à billets ou encore de feuilles d’or apposées sur la statue en guise d’offrande.

Pecher en Thailande - Peche sportive Thailande